AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bestiaire - [Grozilla & Grasmera] <Auteur Inconnu>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Herazor Lasomaï

Herazor Lasomaï

Messages : 606
Date d'inscription : 21/05/2009
Age : 25
Localisation : Dans le bureau du Tribun.

Bestiaire - [Grozilla & Grasmera] <Auteur Inconnu> Empty
MessageSujet: Bestiaire - [Grozilla & Grasmera] <Auteur Inconnu>   Bestiaire - [Grozilla & Grasmera] <Auteur Inconnu> Icon_minitimeJeu 19 Nov - 21:56

Grozilla, Grasmera : Ces deux noms font frémir les plus hardis des Iops. Aujourd'hui, personne n'ignore l'existence de ces créatures de légende et tout le monde tremble à l'idée de les rencontrer. Pourtant, qui connaît véritablement leur histoire ?


l'idée de les rencontrer. Pourtant, qui connaît véritablement leur histoire ?


Une dragoune volatile

C'était au premier âge, l'Horloge de Xélor n'avait pas même été rêvée, que les dates n'existaient pas. Les Dragons étaient les spectateurs privilégiés de l'éveil du Monde. Puissants, pour sûr ils l'étaient. Égaux, beaucoup moins... Parmi les plus éminents, les Dragons divins, qui ensemençaient les mondes, étaient les favoris du dieu Osamodas.

Parmi eux, une dragonne du nom de Crocabulia rêvait jour et nuit du jour de sa future consécration. Mais malgré tous ses efforts, rien n'y faisait, Crocabulia ne parvenait pas à s'attirer les grâces du Dieu... Il faut dire qu'Osamodas avait ses raisons. Incapable de se refuser à un Dragon, Crocabulia n'était pas digne d'accéder à un tel rang.

Quand elle se laissa séduire par les apparats de Gragoularasalar et qu'elle donna naissance à leur fils, Crocoburio, Osamodas détourna le regard et lui accorda une chance. Mais Crocabulia succomba à nouveau, avec Croulaklakoss, grand dragon blanc et rival de Gragoularasalar...

À nouveau, elle dut faire face au regard sévère d'Osamodas et implora son pardon. Malgré son exaspération face au comportement volatile et à l'obstination de la Dragonne, le Dieu finit par lui proposer un marché.

« Une nouvelle race éclot en ce moment même, souffla le dieu à la Dragonne, mais elle est encore fragile et vulnérable. Il lui faut un protecteur, un gardien pour son Sanctuaire. Charge-toi de sa protection pour les temps à venir, prouve-moi ta valeur en remplissant cette mission et tu pourras prétendre à l'élite draconique et ainsi devenir l'égale de mes Dragons divins »

Ces paroles ont traversé les générations, elles se sont transmises de sage en sage, d'aventurier en aventurier. Cependant, nul ne sait si elles ont véritablement été prononcées. D'ailleurs, qui aurait été capable de comprendre le langage des Dragons ?

Sans hésiter, Crocabulia accepta la proposition du Dieu.

Dubitatif, Osamodas voulut s'assurer que la Dragonne remplirait convenablement la mission qui lui était confiée. Pour cela, il s'empara de ses deux rejetons, Grozilla et Grasmera, les plongea dans un sommeil profond, puis les enferma dans une salle cachée sous le Sanctuaire que devait protéger la Dragonne. Les deux Dragons ne pourraient se réveiller que bien plus tard, une fois la mission de la Dragonne accomplie et les Dragoeufs arrivés à maturité.

Des hommes trop vaniteux


Au sud de la florissante Amakna, au coeur d'un petit village situé sur une presqu'île des plus paisibles, résidait le bastion de la civilisation humaine. Les érudits lui donnèrent bien plus tard le nom de « Village Primordial ».
En ces temps, la science et la magie avaient atteint leur apogée. Les hommes portaient un amour inconditionnel au savoir.
Lorsqu'il évoquait cette époque, l'historo-dofuso-érudit Panglauce disait que « tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes ».

Mais comme toutes les apothéoses, celle-ci ne dura qu'un temps...

Tout bascula le jour où, par le plus grand des hasards, un habitant découvrit l'entrée d'une caverne située au nord-ouest du village. Une première expédition fut mise en place, permettant aux hommes de faire la connaissance d'étranges créatures : les Dragoeufs...

Le temps passait et les expéditions se succédaient, donnant aux hommes la possibilité d'étudier cette nouvelle race avec autant de curiosité que de respect. Néanmoins, des idées malveillantes ne tardèrent pas à germer dans les esprits des savants les moins scrupuleux. Petit à petit, les hommes mirent en place un projet d'élevage de Dragoeufs. Leur but : parvenir à la création d'un nouveau Dofus !

Tout était mis en oeuvre pour tromper la méfiance des Dragoeufs ainsi que la vigilance de celle qui devait assurer leur protection. Pendant longtemps, les efforts des hommes restèrent infructueux. Jusqu'au jour où...

Un oeuf écarlate, pondu par une Dragueuse, éveilla la curiosité des hommes. Rapidement, ils réalisèrent que celui-ci recelait une puissance rare. Ils s'en emparèrent puis rejoignirent le village primordial. Mais les hommes ignoraient qu'ils éveilleraient ainsi l'agressivité des Dragoeufs ! Paniqués à l'idée que ces derniers puissent vouloir se venger, ils condamnèrent l'entrée du Sanctuaire, construisirent un temple juste au dessus, et prirent la fuite.
Deux réveils,une seule vengeance

Leur crime resta impuni des mois durant, jusqu'au jour où Osamodas eut vent de ce qu'il s'était passé... Le Dieu entra dans une rage folle et décida de punir les hommes.

Il se rendit au coeur du Sanctuaire des Dragoeuf, précisément dans la salle où se trouvaient Grozilla et Grasmera, toujours endormis, mais désormais bien plus imposants. Il les réveilla et mis fin à leur captivité. Après avoir été informés de la situation, les deux Dragons gagnèrent les étages supérieurs du Sanctuaire afin d'y retrouver les Dragoeufs enfermés. Sans plus attendre et d'un commun accord avec leurs cousins, ils forcèrent la sortie du Sanctuaire, transperçant le sol du Kanojedo construit juste au-dessus.

Les deux Dragons voyaient la lumière du jour pour la toute première fois. Pas le temps cependant de s'extasier : il leur fallait vite retrouver l'oeuf et donner une bonne leçon aux hommes ! Jamais n'avait eu lieu un tel massacre... Le village primordial fut littéralement anéanti, ce qui obligea les quelques survivants à prendre la fuite vers le nord d'Amakna.

Une fois la bataille terminée et les derniers hommes chassés, Crocabulia sortit de son antre pour la première fois depuis des éons. La Dragonne rejoignit ses fils au milieu du village en ruine, prit l'oeuf écarlate entre ses griffes, puis regagna le Sanctuaire sans tarder. Depuis, Crocabulia protège ardemment cet oeuf, tapie dans les entrailles de son donjon.

Les quelques survivants du village primordial marchèrent vers le Nord, jusqu'aux limites de la Montagne des Craqueleurs où ils édifièrent un nouveau village. Ayant pris goût à la lumière du jour, certains Dragoeufs élurent domicile sur la presqu'île qui porte désormais leur nom, tandis que d'autres continuèrent à vivre dans le Sanctuaire. Quant à Grozilla et Grasmera, ils redescendirent dans les tréfonds du Sanctuaire, là où désormais, plus personne n'ose se rendre...



(source:http://www.dofus.com/fr/mmorpg/grozillavsgrasmera2)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Bestiaire - [Grozilla & Grasmera] <Auteur Inconnu>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Bestiaire] Monstres en tout genre
» Le Mystère de la Jambe de Bois
» [Stop-motion] Coup de coeur: Henri et Edmond
» [RP] L’effluve du mal. (démonologie, possession, et bestiaire)
» Le Bestiaire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Consulat des Tempêtes Pourpres :: La Bibliothèque de Brâkmar :: Lectures et Connaissances :: Ouvrages des Grands Bâtisseurs-