AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Biographie - [Hazar, Issuh] <Auteurs Divers>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Issuh Hazar

Issuh Hazar

Messages : 20
Date d'inscription : 16/06/2010
Localisation : Sous-sols de la Bibliothèque

Biographie - [Hazar, Issuh] <Auteurs Divers> Empty
MessageSujet: Biographie - [Hazar, Issuh] <Auteurs Divers>   Biographie - [Hazar, Issuh] <Auteurs Divers> Icon_minitimeDim 22 Aoû - 15:19

L’Histoire d'Issuh Hazar:


Chapitre I - Commencement

-Aieuuh !!

Le jeune Iop sortit lentement les cartes enfoncées dans sa peau et ses épaulettes.

-Cette fois-ci j’arrête les défis ! J’en ai marre des bluffs et des topkajs !
-Mais enfin Kaw ! Pas d’ma faute si ma roulette me rend chanceux! Je cours chercher des bandages !

Le jeune Issuh partit en ricanant sur le bluff qu’il avait infligé au jeune Iop , demain, il irait se défouler sur le poucht ingball de sa maison. Plus question de faire souffrir d’avantage le pauvre Iop.

Quand Issuh rentra chez lui ce n’était pas assez silencieusement pour son père qui dormait en ronflant bruyamment dans le grand atelier qui lui servait à forger ses épées.
Son père se leva brusquement de la chaise sur laquelle il ronflait quinze secondes plus tôt et gronda:
-Issuh ! Tu sais très bien que je déteste que tu me réveilles pendant ma sieste ! J’en ai plus que marre que tu me fasses le même coup tous les jours ! Cette fois-ci tu sors !
Son père chassa son fils hors de chez lui a la nuit tombante.

Chapitre II - Histoire

Issuh était un jeune écaflip de seize années amaknéennes et était un des plus enviés de son âge à Brâkmar la Pourpre pour son pouvoir. On parlait de futur guerrier brâkmarien ou de mieux encore pour Issuh, mais lui, s’en fichait complètement, il rêvait de mieux pour lui, de découvrir d’autres contrées dans le monde des douzes, de sortir de cette maudite cité de démons, de fuir cette ambiance malsaine dans laquelle il vivait de concurrences et de rivalités. Dans cette ville l’amitié ne comptait pas, seul la force était importante pour se faire respecter. Il avait des rêves de combats contre les créatures mythiques peuplant le monde des Douzes ainsi que de grande richesse. Ses parents n’étaient pas des tendres avec lui. Sa mère, Mwawa Hazar, avait été tuée par un bontarien après avoir été traquée dans la vallée de la Morh’ki’tue pendant plusieurs jours. Son père, Sakt Hazar, était un éca aussi musclé qu’un mulou et grognait tout le temps. Issuh n’avait donc pas reçu énormément d’amour de la part de ses parents.

Chapitre III - Départ


Issuh prévoyait depuis plusieurs mois sa fuite de Brâkmar mais cela n’était pas si simple, il devrait passer par la grande porte et les guerriers de garde ne partaient que quelques minutes pour renflouer leurs réserves de bière de Bwork.
Le temps était venu pour lui de fuir. Plus rien ne le retenait maintenant, il alla acheter rapidement quelques provisions pour son voyage et prit le zaapi pour aller a la porte Nord de Brâkmar.
Quand Issuh arriva a la porte, les gardes étaient postés de chaque coté de la porte mais quelques personnes allaient sortir a côté de lui (C'est rare car pratiquement personne ne passe par cette porte, même aujourd'hui). Il rabattit sa capuche et, prenant une forme voûtée, il tenta sa chance. Un des gardes se mit a le regarder et vint vers lui, puis lui ficha un coup de pied dans le tibia par pure sadisme, le jeune Issuh perdit alors l’équilibre et s’allongea en perdant sa capuche sur les pavés noirs, et légèrement ensanglantés, preuve que d’autres avait subi ce coup avant lui. Le garde le souleva et ouvrit de grands yeux en voyant le jeune éca complètement paniqué a la place du vieillard voûté qu’il avait frappé.
Le sang d’Issuh ne fit qu’un tour, il lança sa Roulette et frappa en hurlant:
-Topkaj !
Le garde fur propulsé contre le mur et s’effondra, assommé. Les gardes coururent vers lui mais l’écaflip sauta sur une dragodinde en faisant tomber son cavalier et éperonna sa nouvelle monture en fuyant dans les landes de Sidimote.


Chapitre IV - Errance



Issuh et sa monture haletaient, cela faisait bientôt trois jours qu’ils erraient dans la lande de Sidimote, Croc Glands et Corbacs rodaient autour d’eux depuis quelques heures en voyant la dragodinde épuisée.
La souffrante s’effondra quelques heures plus tard et Issuh dut l’abandonner à leurs poursuivants. Il marchait jour et nuit, ne se reposant que quelques dizaines de minutes devant une flaque d’eau noire ou dans un coin d’herbe jaune pour manger un morceau de pain et des cuisses de Bouftou. Il perdit la notion du temps, ne connaissait que l’obscurité. Scorbutes et Kolérats lui servaient seulement de nourriture. Il devint sombre, perdant sa jolie teinte orange colorant sa peau qu’il portait en devenant noir. Ses yeux devinrent hagards et dénués presque de conscience les seuls mots qu’il prononçait était ceux de ses sorts. Il ne faisait que roder, il dormait dans des maisons en ruines qu’ils trouvait. Issuh mourrait, faisant apparaître des stigmates un peu plus a chaque combat qu’il devait engager pour se nourrir. Un jour, il tomba lourdement, inconscient et affaibli et sombra dans un coma.

Chapitre V - Rencontre


Quand Issuh se réveilla, il était dans un petit lit de laine de Boufton et un enutrof mangeant sa soupe de pissenlits diabolique le regardait d’un l’air surpris.
L’inconnu se leva et alla chercher un autre bol fumant et dit:
-Mange !
Issuh avait sans doute perdu sa capacité de compréhension de l’amaknéen car il ne sembla pas comprendre ce qu’avait dit le vieil homme mais respirant la douce odeur, il s’empara du bol et but de quelques traits la soupe. L’enutrof s’assit dans un gros fauteuil rembourré de laine de bouftou en observant le jeune écaflip se léchant le pelage noir pour récupérer les gouttes de soupe tombées. Ensuite l’écaflip se leva et se mit a découvrir la petite maisonnette puis se réchauffa près de la petite cheminée.
-Alors, d’où tu viens boule de poils ? Dit l’énutrof au bout d’un quart d’heure .
Issuh dormait déjà, roulé en boule sur lui-même.

Chapitre VI - Compagnie


Les jours passèrent et Issuh se réadaptait petit a petit. Prononçant au fur et à mesure quelques mots puis parla.
La journée, ils allaient a un bâtiment que « le vieux » appelait le kanojedo pour réapprendre les sorts de tout écaflip qui se respecte. Les deux colocataires se parlaient très peu, écoutant chacun chaque soir le petit crépitement du feu au lieu de converser, cela les dérangeaient pas car ils étaient tous deux de grands solitaires.
Un matin, quand Issuh se leva, le vieux était assis sur la petite table d’orme comme chaque jour sauf que l’enutrof parla:
« -Dis moi qui es-tu maintenant que je t’ai sauvé, nourri, t’ai réappris a vivre à peu près normalement, dis-moi qui m’a fait compagnie depuis maintenant quatre mois. »
Issuh fut plus que surpris par la prise de parole inattendue de l’enutrof puis hésita à lui raconter son cauchemar passé, par peur dans souffrir. Mais le fallait, cet homme l’avait sauvé, recueilli nourri sans rien demander en retour. Il lui le valait bien, il raconta toutes sa triste aventure, sa vie a brâkmar, sa fuite, son errance… Puis éclata en sanglots sur l’épaule du vieil homme surpris.
« -A moi de poser les questions maintenant, dit Issuh
-Je t’écoute.
-Ou sommes-nous ?
-Tu es dans le village d’Amakna, Village au Sud d’Astrub, la Cité des Mercenaires.
L’enutrof lui montra une vaste carte représentant le vaste monde des Douzes expliquant chaque endroit, chaque recoin du monde. Puis attendit la deuxième question.
-Qui es-tu ?
-Je suis Jykim Fapoka, un vieil enutrof qui a consacré sa vie la recherche des métaux et alliages précieux que regorge les mines. J’ai passé une partie de ma vie avec ma compagne, Caly Raspot avant qu’elle ne meure tuée par un Dragoeuf . Je t’ai vu blessé et inconscient dans une ruine des Landes de Sidimote alors que j’allais fouiller quelques mines du coin. Maintenant que je t’ai rééduqué, tu vas recommencer ta vie.
-Ou puis-je recommencer ma vie ? Demanda Issuh légèrement apeuré par la nouvelle.
-Je te conseille d’aller a Astrub, une fois la-bas-tu te renseigneras puis tu choisiras ta voie.
Jykim lui donna sa vieille carte puis sortit une cape Akwadala et un Choipo Podlard, quelques pains d’Amakna puis ouvra la vieille porte d’entrée et dit:
-Pars maintenant , fais ta vie, deviens que ce tu veux être, tu es libre.
L’écaflip partit avec ses affaires en direction de la fameuse Astrub….


Chapitre VII - Destin


Issuh fait partie de la guilde des Sushis Sanguinaires et dort dans la maison commune des Sushis a Pandala (bien qu’il passe en fait la majorité de ses soirs dans les tavernes). Il combat en faisant place au Hasard avec sa Roulette et progresse, progresse…
L'écaflip arriva a Astrub puis s'installa dans une petite chambre de la Taverne de Tek Abir, entendit les astrubéens avec leur talent de hurler cinquante fois leur offre de vente, il découvrit aussi les Bontariens avec leur Mouvement de L'Aurore Blanche, redécouvrit les Brâkmariens avec le Consulat des Tempetes Pourpres et entendit parler des Selenytes, clan mercenaire n'entrant pas dans le conflit Bonta-Brâkmar ou que contre une bonne bourse.

Journal d'Issuh


[HRP] Ce journal raconte l'endoctrinement d'issuh par son père, son empoisonnement qui le rend mauvais et le fait devenir un Brâkmarien, lui faisant perdre toute humanité[/HRP]

14 Octolliard 639


Tout c'est passé si vite.. A la sortie de mon entretien ou je fut recalé par Falucharde, maître Selenyte, je décidais de faire un tour le long de la route de la côte, mon endroit préferé. Au bout de quelques heures, j'aperçut avec peur ombres furtives me suivant en apparence. Je commencai a imaginer en quoi j'interressai ces "ombres" qui me suivaient maintenant depuis un bon moment, j'eut une montée d'angoisse irrépressible je ne sais pourquoi en voyant une des ombres, ayant des poils d'une couleur que je connaissait bien évidemment, une teinte orangée sombre de famille, j'en étais maintenant sur, mon père Sakt s'étais mis en tête de me retrouver ! Je paniquai, j'éperonnai avec une fureur inouïe ma dragodinde ébène pour sortir de ce piège mais trop tard une dizaines de soldats brâkmariens en dragodinde avait surgis en m'encerclant en ricanant et imaginant le sort qui me serait reservé par son père. Et il vint, lui, avec des muscles de mulou et cette couleur que j'avais jadis perdue dans ces landes ou je perdit une partie de ma tête.
Il ricana ironiquement et me dit:
- Alors, on a voulu partir tout seul ? Il me frappa du plat de l'épée a la tempe avec violence ce qui me fit tomber de ma dragodinde puis il éventra la malheureuse.
- Tu as tué des gardes de ta cité petit idiot ! Brâkamar t'a fiché comme traitre et assassin a la solde de Bonta ! Quelle humiliation pour notre déjà peu aimée famille des Hazar ! Notre réputation est souillée par ta faute et mes contacts m'ont dit que tu as pris contact avec ces mercenaires ! vociféra-t-il.
Je t'épie depuis une semaine, et je te suis depuis ton entretien avec la pandawa. Tu vas le payer cher….
Un coup de gourdin m'atteignit et je sombrai.

26 Octiolliard 639

Je n'en peux plus, je suis enfermé depuis 12 jours dans une espèce de cave noire, a peine éclairée par une lumière que je ne saurais décrire, ma vision est troublée, je ne vois presque rien et le seul moment me permettant de me repérer est le moment il me semble est tout les 2 jours lorsqu'on me jette du scorbute, cette nourriture va me tuer, elle empoisonne son sang et me rendra fou comme a l'époque ou je errai dans les landes, cette écriture est même faite a base de scorbuts, encre a base de sang de scorbute, carapace de scorbutes ramollie et écrasée en fines feuilles grises. Je n'en peux plus je ne peux pas sortir, je hurle a n'en plus finir et personne ne semble se soucier de moi, j'entends parfois des rires quand je pleure de désespoir, la trappe qui me retient est incrustée de mes cartes de Bluff et sont colonisées par les araknées malades qui sont ma seule compagnie, je n'en peux plus !


6 Martalo 640

J'ai survécu.
J'ai compris que Sakt m'avait enfermé dans un espèce de trou caché connu de lui même dans les égouts de brâkmar. Je dois effectuer toutes ses taches au quotidien, c'est tellement éprouvant et il me frappe tout le temps et le soir et me traine quel un cadavre habillés de guenilles puis me fouette tous les soirs en m'accrochant a une paroi du trou et me fait réciter des chants d'honneurs brâkmariens pendant le supplice, la cave empeste le cuir de porkass, mêlée a mon sang qui goutte la nuit de la paroi, je mange toujours du scorbute et Sakt me répète:
-Tu redeviendra un bon brâkmarien. Un jour….
Je ne dors pas, les nombreuses inondations des égouts remplissent a moitié le trou.
Je mène une vie d'horreur.


13 Maisial 640


Sakt m'a fait sortir du trou.
Je vis maintenant dans la demeure familiale des Hazar mais je ne suis pas autorisé a sortir en public et effectue toujours les basses taches de Sakt, il me force a décapiter des personnes ennemies à lui et a les torturer, je ne me comprends plus, une rage m'anime lors de ces interrogatoires et ces séances de torture, je ne me comprends plus, je commence a y prendre du plaisir.
Je ne sait plus quoi penser, est-ce le sang de scorbute qui m'empoisonne et me rend mauvais ou le fait d'être plongé dans la démonerie la plus profonde. Mon père rit aux éclats lors de ses séances et me dit que ma pupille a changé et a rougit. Il me donne des graines de pavot chaque matin.. Je ne me reconnais plus mais cela m'est égal. J'aurais du le savoir, je suis un brâkmarien et mon père m'a ouvert les yeux.


15 Juissidor 640


Ca y est, je suis recensé comme brâkmarien, je suis fier d'appartenir a la cité Pourpre. Une nouvelle vie s'offre a moi et j'honore Rushu. Mes passes-temps préférés sont maintenant la torture et Sakt me dit reconnaitre le vrai Issuh.
J'ai toujours été brakmarien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Biographie - [Hazar, Issuh] <Auteurs Divers>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Biographie d'un dieu.
» Divers blablabla et organisations, HRP
» Biographie
» [divers] Communication
» Questions sur des sujets divers dont Jaquen super-guerrier
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Consulat des Tempêtes Pourpres :: La Bibliothèque de Brâkmar :: Lectures et Connaissances :: Ouvrages de la Protectrice Hécate-